Fnac

Mon compte

le palace

LE PALACE

8 RUE DU FBG MONTMARTRE
75009 PARIS 09

Ajouter LE PALACE à mes alertes

Le Palace a été, de 1978 à 1983, un endroit parisien à la mode où se sont cristallisées les relations entre la mode, la musique, le « chic parisien » et la culture underground.

Le lieu a une histoire mouvementée. Il ouvre ses portes, selon les sources, en 1912. Devenu salle de cinéma en 1946, après la 2nde Guerre mondiale, il récupère son nom d'origine : Le Palace. De 1975 à 1978, il redevient un théâtre.

Ensuite, le lieu est racheté par un des personnages de la nuit parisienne, Fabrice Emaer. Celui-ci y effectue d'importants travaux, recomposant le décor initial des années 30. Le 1er mars 1978, Fabrice Emaer ouvre cet espace.

Très vite, Le Palace devient l'endroit à la mode et la discothèque la plus (et la mieux) fréquentée de la capitale. Les soirées à thèmes s'y succèdent et on y réinvente un style oublié, le bal.  Le Palace est pour la fin des années 1970 et le début des années 1980, un lieu mythique, très lié à la musique pop et à l'émergence de la culture gay. Mais Fabrice Emaer tombe malade. Le Palace décline et ferme une 1ére fois en 1982. Terrassé par un cancer des reins, Fabrice Emaer meurt en 1983. C'est la fin d'une époque...

Le Palace est repris par d'ex-associés de Fabrice Emaer mais au fil des ans les dettes s'accumulent. A plusieurs reprises, des trafics de stupéfiants conduisent à la fermeture administrative du lieu pour des périodes de trois à six mois. En 1992, Régine elle-même, ancienne "rivale" dans la nuit de Fabrice Emaer, essaie de reprendre le site, suivie en 1994 par le couple Guetta qui tente de le relancer relooké et rebaptisé Kitkat.

Le lieu ferme définitivement en 1996. En novembre 2006, Chantal et Francis Lemaire, ont racheté la salle.

Les travaux de restauration du Palace commencent en février 2007 sous la houlette des Monuments Historiques. L'objectif est de restituer le décor du théâtre d'origine, tel qu'il a été construit en 1923, avec les aménagements techniques et la fonctionnalité d'une salle de spectacle moderne.

Des centaines de mètres carrés de fresques et de peintures au pochoir et de moulures décoratives sont décapés et reconstitués centimètre par centimètre, sur un chantier pharaonique.

Après sa réhabilitation, Le Palace a ouvert (970 places) pour y accueillir dès 2008 le retour de Valérie Lemercier sur les planches.

null