Fnac

Mon compte

CARRIERES DE LUMIERES

ROUTE DE MAILLANE
13520 LES BAUX DE PROVENCE

Les Carrières du Val d’Enfer ont été creusées au fil des années pour extraire le calcaire blanc utilisés pour la construction du Château et de la Cité des Baux. Cette grande production de pierres dans la région de Saint-Rémy obligea les carriers à modifier les techniques minières en utilisant des treuils et des puits menant à la surface. C’est pour cette raison, ainsi qu’à cause du besoin de pierres pour la construction du Château médiéval et de la Cité des Baux, que furent ouvertes des carrières dans cette partie des Alpilles. En 1935, la concurrence économique des matériaux modernes conduisit à la fermeture les carrières

Les Carrières trouvent une nouvelle fonction grâce au génie visionnaire de Jean Cocteau dans les années 60. Emerveillé par la beauté des lieux et de son environnement, il décide en 1959 d’y tourner « Le Testament d'Orphée ».

Cette transformation est confirmée en 1977 avec la création d’un nouveau projet inspiré des recherches de Joseph Svoboda, l’un des grands scénographes de la seconde moitié du 20e siècle (ce dernier travaillait dès 1942 sur un projet de scénographie intégrant des projections d’images) et destiné à mettre en valeur cet espace : les immenses murailles rocheuses forment autant de supports pour un son et lumière d'un genre nouveau intégrant totalement le spectateur. Pendant plus de 30 ans, les Carrières du Val d’Enfer ont accueilli ces spectacles audiovisuels.

En 2011, la ville des Baux-de-Provence confie à Culturespaces la gestion de ces célèbres Carrières, dans le cadre d’une délégation de service public. L’ouverture au public est prévue le 30 mars 2012.

Les célèbres projections d’images diffusées chaque année dans les Carrières du Val d’Enfer, rebaptisées « Carrières de Lumières », reprendront en mars 2012 !

null