Fnac

Mon compte

Temples

Ajouter Temples à mes alertes

Pas besoin de passer beaucoup de temps à écouter Volcano pour s’apercevoir que, même si tout ce qui rend ce groupe spécial depuis le début est intact, une évolution notable a eu lieu. On le sent dès le début : les beats renforcés de "Certainty" révèlent un paysage sonore élargi, un de ceux dans lesquels les riffs brillants de synthés et les refrains insistants tourbillonnent les uns autour des autres au-dessus de séquences d’accords qui atteignent juste le bon dosage entre beauté et nausée.
« S’il y a un sentiment d’équilibre, c’est vraiment le résultat de la mise en œuvre d’un tas de choses qu’on ne connaissait pas la première fois », dit le chanteur James Bagshaw.
Le bassiste et co-fondateur du groupe, Thomas Walmsley, décrit un disque dans lequel les membres du groupe ont beaucoup découvert au fur et à mesure qu’ils avançaient et que l’excitation qui en résulte irradie tout l’album.
 
Une chose que l’on remarque, c’est qu’il est cette fois-ci plus difficile de cerner les influences. Il serait malhonnête d’essayer d’éviter l’étiquette psyché-pop, bien sûr, mais le langage mystique a été supplanté par quelque chose de plus direct – et bien que ces influences soient toujours présentes, il n’est plus possible de les isoler précisément. Elles ont été décomposées et mélangées – fossilisées en une unique source de carburant créatif, de telle façon que ce qu’on peut entendre cette fois-ci ne ressemble à rien d’autre qu’à Temples.
C’est le son d’un groupe qui réalise son potentiel.

Actualité de l'artiste

null